jump to navigation

La TV lobotomise-t-elle ses (jeunes) spectateurs ? 1 mars 2011

Mis en ligne par pcol dans la catégorie : Usages , Ajouter un commentaire

Michel Desmurget, neurophysiologiste et docteur en neurosciences, directeur de recherche à l’INSERM, a publié en février dernier aux éditions Max Milo un livre titré « TV Lobotomie. La vérité scientifique sur les effets de la télévision ».

Dans cet ouvrage, l’auteur a effectué une synthèse de toutes les études scientifiques qui ont pu être menées dans le monde durant les 50 dernières annéespour étudier les effets de la télévision sur ses spectateurs, que ce soit en matière de comportements ou d’aptitudes.

Ce bilan s’appuie sur un corpus de 4000 articles scientifiques, ce qui selon l’auteur lui donne une incontestable base statistique. Ses conclusions sont inquiétantes, et notamment concernant les enfants, puisque l’auteur a affirmé sur l’antenne de France Inter que « indépendamment du contenu la télé a des effets extrêmement négatifs sur le développement de l’enfant ».


Michel Desmurget répond à Audrey Pulvar sur France Inter.

Il met en exergue des exemples statistiques proprement effrayants :

et n’hésite pas à conclure le second chapitre de son livre, titré « La télé étouffe l’intelligence », par cette phrase lapidaire : « La télévision est un véritable désastre ontogénétique ». Pour l’auteur, c’est clair, la télévision affecte fortement le développement intellectuel des enfants, ceci d’autant plus que leur consommation de télévision est importante à un âge de moins de 3 ans.

Au-delà du constat, il est intéressant de chercher les causes, et là l’auteur avance une piste : l’impact négatif de la TV sur les très jeunes enfants serait la conséquence de la nature non interactive de la télévision, qui encourage la passivité de l’enfant-téléspectateur.

Sans avoir lu toutes les publications scientifiques rassemblées par Michel Desmurget, les fondateurs de Kizz TV, eux-mêmes parents de jeunes enfants, ont évidemment constaté à quel point la télévision fascinait les plus petits, et que le simple fait de l’allumer captivait aussitôt toute leur attention.

C’est justement pour leur permettre de ne pas rester passifs, mais bien au contraire d’interagir avec le monde, que nous avons voulu créer un système différent de tout ce qui existe : avec Kizz TV nous proposons un service en ligne fondamentalement interactif, qui conjugue dessins animés et jeux éducatifs, dans une approche personnalisée qui prend en compte le développement harmonieux des aptitudes cognitives de chaque enfant.

Kizz TV, qui s’adresse aux enfant de 3 à 7 ans, a précisément pour but de développer l’apprentissage par le jeu pour les enfants de maternelle. Kizz TV a été élaborée en France par la société CogniK avec l’aide de chercheurs en sciences cognitives, d’enseignants et de pédagogues. Nous avons uni nos compétences et nos expertises pour concevoir et réaliser un service bénéfique pour les enfants et utile aux parents :

Notre démarche vous semble pertinente ?

Essayez Kizz TV, et si notre service vous convainc alors parlez-en autour de vous !

Les américains déclarent passer plus de temps avec leur ordinateur que devant la télévision 20 janvier 2011

Mis en ligne par pcol dans la catégorie : Usages , Ajouter un commentaire

La dernière édition de l’étude « Technographics » publiée récemment par Forrester Research a fait grand bruit aux Etats-Unis : en effet, pour la première fois que cette étude existe, les consommateurs, pris globalement, déclarent désormais passer autant de temps avec leur ordinateur que devant la télévision. Cette durée est estimée à environ 13 heures par semaine.

Alors que c’était déjà le cas depuis quelques années pour les jeunes de la « génération Y » – les 15-35 ans – c’est la première fois que les adultes de la « génération X » – les 35-50 ans – estiment eux aussi que l’ordinateur prend maintenant autant de temps dans leur vie que la télévision.

Seuls les seniors, nés au moment du baby boom, privilégient encore la télévision par rapport à l’ordinateur, devant lequel ils estiment tout de même passer une douzaine d’heures par semaine.

Selon l’étude Forrester, si le temps passé devant l’ordinateur par la population des USA s’accroît régulièrement, ce n’est pas au détriment de la télévision, dont l’usage ne diminue pas. Cela impacte d’autres activités, et en premier lieu la lecture de la presse écrite… dont l’avenir n’est pas prêt de s’éclaircir.

Quelques précisions sont à apporter, pour nuancer un peu les résultats de cette étude :

Pour autant, nous le constatons tous, l’ordinateur prend de plus en plus de temps dans nos vies, et notamment chez les jeunes.

Kizz TV s’adresse à une population très ciblée, les quelques millions d’enfants français âgés de 3 à 7 ans. Nous connaissons le goût de ces enfants pour la télévision, et aussi leur envie d’utiliser l’ordinateur. Avec Kizz TV, nous leur proposons une expérience ludique et éducative, qui rassemble le meilleur des deux mondes : des jeux pédagogiques, issus des meilleurs éditeurs, et des dessins animés intelligents venant du catalogue de la chaîne Gulli. Le tout est proposé dans un environnement protégé, qui accompagne au fil du temps les progrès de l’enfant et en informe les parents. Les parents gardent le contrôle du temps d’écran de leur enfant, et sont régulièrement informés sur ses activités.

Est-ce que les enfants qui utilisent aujourd’hui Kizz TV feront vraiment la différence, dans quelques années, entre ordinateur et télévision ?

Rien n’est moins sûr…

Les travaux intéressants de Serge Tisseron 12 avril 2010

Mis en ligne par pcol dans la catégorie : Education, Usages , 1 commentaire

Serge Tisseron est un psychiatre et psychanalyste assez souvent invité par les médias, où vous l’avez sans doute déjà vu ou entendu. Il a beaucoup travaillé sur l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC), et plus particulièrement leur impact sur notre vie quotidienne.

Il a notamment développé son point de vue, il y a un an , lors d’une conférence titrée « Quand les écrans créent une nouvelle culture… » dont vous pouvez lire un compte-rendu.

Nous partageons pleinement  l’avis de Serge Tisseron sur l’usage éducatif des TIC, qui apportent effectivement une nouvelle approche en matière d’enseignement, d’apprentissage, d’acquisition de compétences et de connaissances.

Apprentissage inductif ou enseignement déductif ?

Pour Serge Tisseron, avec les  TIC, la méthode d’apprentissage est inductive : l’enfant apprend de ses essais et erreurs. A l’école, la méthode d’enseignement est déductive : l’enfant formule des hypothèses. La différence est importante, car avec les TIC l’enfant n’apprend que s’il ose prendre des risques : il doit essayer pour parvenir au résultat. A l’école, au contraire, l’enfant cherche à éviter les risques, et tend à ne donner une réponse au professeur que quand il est sûr de lui. L’important est de faire comprendre aux enfants qu’il existe deux manières d’apprendre, qui sont complémentaires !

Les TIC permettent l’acquisition de connaissances, avec des logiciels et notamment des « serious games ». Mais ces outils sont encore peu développés en France par rapport à d’autres pays. Il semble que l’Education Nationale soit encore réticente vis-à-vis de ces logiciels, qui, comme on vient de le voir, sont en rupture avec les traditions d’enseignement.

A quel âge aborder l’ordinateur ?

En revanche, et cela ne vous surprendra pas, nous n’adhérons pas à la « règle des 3-6-9-12 » édictée par Serge Tisseron : selon cette préconisation, les enfants peuvent regarder la télévision à partir de 3 ans mais ne doivent pas se servir d’une console de jeu ou d’un ordinateur avant 6 ans. Or Kizz TV, avec ses jeux éducatifs et ses vidéos pour enfants, peut être considéré comme un outil hybride et nouveau, à la fois télévision et console de jeu… Kizz TV s’adresse précisément aux 3-6 ans, et leur plaît beaucoup !

Chez Kizz TV, nous considérons que les enfants de 3 ans et plus peuvent tout à fait aborder l’ordinateur, à condition d’y jouer intelligemment : les activités doivent être à la fois éducatives et ludiques, adaptées à l’âge de l’enfant et à son développement cognitif individuel, le jeu sur ordinateur doit se faire sous le contrôle des parents et pour une durée quotidienne et hebdomadaire modérée.

Pour aller plus loin, voici des liens concernant Serge Tisseron :

Apprendre à l’ère des nouvelles technologies

La télévision, ennemie de la créativité des enfants ? 6 avril 2010

Mis en ligne par pcol dans la catégorie : Usages , 2 commentaires

En fin de semaine dernière, un billet sur le blog de Henri Verdier, le patron du pôle de compétitivité Cap Digital, a attiré mon attention par son titre : « Ce que la télévision fait au cerveau ».

Je vous invite à lire ce billet, qui reparle d’une étude menée il y a quelques années par un pédiatre Allemand sur 1900 enfants de 5 à 6 ans, à qui il avait demandé de dessiner un personnage. La conclusion de ce pédiatre était que « L’abus de télé tue la créativité », ce qui était illustrée de façon tout à fait frappante par deux séries de dessins :

Ces dessins ont été faits par des enfants qui regardent la télévision moins d’une heure par jour :

Ces dessins ont été faits par des enfants qui regardent la télévision plus de trois heures par jour :

Comme il est dit en commentaires du billet d’Henri, il n’y a pas forcément causalité directe entre le fait de beaucoup (trop ?) regarder la télévision et le fait de faire des dessins simples à l’extrême, voire pauvres. Il pourrait y avoir plutôt corrélation avec un ou plusieurs autres facteurs, comme par exemple le temps d’attention des parents, ou le temps passé à regarder des images dans des livres et albums…

Un ami me faisait aussi remarquer que des professeurs d’arts plastiques pourraient répondre à cette étude que la conceptualisation d’une image, plutôt que sa copie « de l’œil à la main », est une preuve d’intelligence…

Quoi qu’il en soit, notre conviction chez Kizz TV demeure : aujourd’hui, selon l’étude Kids TV Report d’Eurodata TV Worldwideles enfants français passent en moyenne 2 h 10 mn par jour devant la télévision, et c’est trop car c’est autant de temps où les enfants sont passifs et non créatifs !

Il faut que les jeunes enfants passent aussi du temps à exprimer leur créativité et à appréhender la complexité du monde  avec des jouets, des poupées, des personnages, des jeux de construction… et tant qu’à les mettre devant un écran, autant les mettre aussi devant un « écran intelligent » ( qui peut être un PC ou un Mac, mais aussi une tablette tactile et même… une télévision,mais  connectée à Internet) avec des services comme celui de Kizz TV, où ils sont actifs et peuvent bénéficier de tous les apports pédagogiques du jeu sur ordinateur. Ainsi, par des activités interactives à la fois ludique et pédagogiques, lesenfants peuvent commencer, selon leur propre rythme et à la mesure de leurs progrès, à apprendre à lire, écrire, compter, ordonner, classer, se concentrer, raisonner, s’orienter dans l’espace, reconnaître les couleurs et même manier la souris !

Et vous, en tant que parents ou futurs parents de jeunes enfants, qu’en pensez-vous ?

« La publicité violente nos enfants » ? 4 novembre 2009

Mis en ligne par pcol dans la catégorie : Education, Usages , Ajouter un commentaire

Le quotidien Libération a publié mercredi 4 novembre une Tribune titrée « La publicité violente nos enfants ». Selon les 6 sénateurs qui ont rédigé ce texte, la publicité destinée aux enfants est particulièrement efficace et rentable, car ceux-ci regardent la télévision 3 heures par jour en moyenne !

Enfants devant la publicitéOr, selon une étude sérieuse, la publicité pour les sodas et gourmandises est la cause directe du surpoids de 20% des enfants, et les slogans obligatoires comme « Evitez de grignoter entre les repas » ou « Bougez plus » sont totalement inefficaces. Des solutions existent, comme en Suède où toute publicité destinée aux enfants est interdite, et les sénateurs demandent un débat au Parlement sur ce sujet de société et de santé publique.

Nous sommes de très nombreux parents à partager ce point de vue : aujourd’hui, les chaînes de télévision diffusent une offre large de programme pour enfants, permettant de sélectionner des contenus de qualité à peu près adaptés à l’âge des enfants, qu’ils peuvent regarder à dose raisonnable. Pour autant, nous voulons préserver nos enfants du matraquage publicitaire des spots de pub rythmant ces programmes. Et la publicité cible désormais les enfants partout, même sur Internet : de très nombreux sites pour enfants, leur proposant des histoires ou des coloriages, sont saturés de bandeaux publicitaires…

C’est précisément une des raisons qui nous a poussés à créer Kizz TV : garantir aux parents un service en ligne ludo-éducatif de qualité, sécurisé, et totalement exempt de publicité. Durant le temps passé sur Kizz TV, votre enfant est libre de se concentrer. Il apprend en s’amusant, loin de toute sollicitation commerciale.

C’est un engagement solennel que nous prenons envers vous : sur Kizz TV, vos enfants seront toujours préservés de la publicité  !